Magazine

Clutch #57 | nov. 17

Clutch #57 | nov. 17

FAIRE CORPS

La culture pour tous ? Depuis cinq ans, c’est ce que Clutch essaie de défendre. Sans se placer dans la peau du donneur de leçon - qui serions-nous, alors ? - sans non plus tomber dans la naïveté. Après tout, l’art est traversé par les mêmes tentations mortifères qui agitent le monde : attraction du repli sur soi, refuge dans une communauté de pensée excluant toute alternative. Restons entre gens de « bon goût », claquemurons-nous, fermez les frontières, il n’y a rien à voir.

Une réalité, certes, mais pas l’unique réalité. Car le fait est là : la culture n’a pas attendu hier pour élargir les horizons, fusionner les éléments, hybrider les matières. S’il faut avoir une conviction, ce sera donc celle-ci : l’art est et doit rester vecteur de dialogue. Et à ce sujet, il n’y a jamais rien d’acquis, mais tout à construire, toujours, à développer, à améliorer. Parce que vouloir s’adresser au plus grand nombre, ça ne signifie pas nécessairement dissoudre son identité. Faire corps, c’est accueillir l’altérité. Se rassembler plutôt que se ressembler.  
| Les Clutchers


Couverture C#57 par Jean-Philippe Escafre

Lire le magazine