Magazine

Clutch #30 | mai 2015

Clutch #30 | mai 2015

CULTURES URBAINES

Le fait a été suffisamment répété pour ne pas être oublié : Toulouse a été une place forte des cultures urbaines dans les années 90, lorsque les graffs se sont glissés des rampes de skateboards aux murs de la ville. Et alors que, d’une main, on effaçait les fresques qui se multipliaient dans les rues, de l’autre ces cultures faisaient petit à petit leur chemin vers la voie de la reconnaissance. Au point de faire leur entrée dans les musées (p.4), ou de voir des manifestations estampillées du sceau municipal (Rose Béton ce mois-ci).

C’était mieux avant ? On pourrait en effet se raccrocher à la période phare du mouvement comme à un précieux trophée. Mais ce serait risquer de ne pas voir l’importance que ces disciplines ont prise aujourd’hui - et l’ouverture d’un lieu autogéré comme le 50cinq devrait creuser la voie (p.8). Les cinq doigts du hip-hop (graffiti, rap, deejaying, breakdance et beatbox) ont essaimé jusque dans les arts de la rue et les festivals (le Weekend des Curiosités, p.56). Tout en demeurant à la marge, les cultures urbaines ont dépassé leurs origines. Après tout, en ville, toute culture n’est-elle pas urbaine ?

| Les Clutchers